Maxime Drouet

Maxime Drouet

Né en 1980 à Epinay-sur-Seine, France
Vit et travaille à Montreuil, Frankreich

 

Website : www.maximedrouet.com 

Expositions

Werke

Vitrail

Max drouet JD

Datation

2022, in situ

Dimensions

3,1 x 23 m

Matériau

Technique mixte

Description

L'installation n'est plus visible qu'en ligne dans le médiaguide.

L’installation de Maxime Drouet occupe l’espace plongé dans l’obscurité de la salle des minerais. Agrémentées de séquences vidéo et sonores, ses peintures sur verre ornant les fenêtres et les portes d’un train tendent un miroir au fondement culturel et historique mais toujours actuel de l’art urbain contemporain : les graffitis sur les trains. Initiée par de jeunes New-Yorkais souvent défavorisés qui jetaient alors leur dévolu sur les wagons du Subway, cette pratique s’est perfectionnée jusqu’au milieu des années 1980 environ.  Elle s’est ensuite répandue dans le monde entier pour devenir de loin la plus significative des sous-cultures et contre-cultures visuelles. Maxime Drouet est lui aussi passé par l’école du « train bombing ». Son parcours artistique l’a amené à saisir l’enjeu consistant à faire entrer le graffiti dans l’espace d’exposition. Procédant par abstraction, il traduit une expérience aussi controversée que sublime. Celle de la confrontation avec un mur roulant surdimensionné, peint illégalement, et qui arrive soudain dans la station pour l’illuminer « comme un gros bouquet de fleurs d’Amérique latine » (Norman Mailer). Maxime Drouet aime à pratiquer l’errance dans les cimetières ferroviaires. C’est là que, tel un fantôme, il capte les derniers instants des trains, lorsque leurs âmes mécaniques s’unissent aux utimes hommages colorés avant de s’éteindre.

Sound: DJ Pone